0

Impôt sur les revenus fonciers : les frais déductibles

Mettre un logement en location, c’est devoir un impôt sur les revenus fonciers à l’administration fiscale. Mais certaines conditions permettent aux propriétaires fonciers de réduire le montant de l’impôt sur leurs revenus fonciers. Découvrez-les dans ce billet.

Réduction des impôts sur les revenus locatifs

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier en location, vous devez faire une déclaration de vos revenus fonciers à l’administration fiscale. Ces revenus correspondent au total des loyers perçus, déduction faite de certaines charges précises. Il s’agit notamment des :

  • dépenses d’entretien, de réparation et d’amélioration ;
  • charges que vous avez supportées pour le compte de vos locataires ;
  • provisions pour charges de copropriété ;
  • primes d’assurance ;
  • intérêts d’emprunts ;
  • frais de gestion.

L’ensemble de ces charges forme les charges déductibles. Comme pour défiscaliser, vous devrez les soustraire de vos loyers afin d’avoir moins d’impôts à payer. Il faut aussi faire remarquer que tous les travaux d’entretien, de rénovation et d’amélioration ne sont pas déductibles.

Les travaux de réparation et d’entretien

Les travaux de rénovation en location sont la catégorie de travaux qui permet plus facilement de faire de la défiscalisation. Dans cette catégorie, on distingue :

  • les dépenses de matériel ;
  • les diagnostics de performance énergétique ;
  • le remplacement des éléments de radiateurs, de la chaudière et des canalisations ;
  • les diagnostics amiante, plomb, thermites ;
  • les dépenses de rénovation de l’installation électrique ;
  • l’installation d’une cuisine aménagée.

Les travaux d’amélioration

Ce sont des travaux dont la finalité est l’amélioration du niveau de confort d’un bâtiment ou son adaptation aux conditions modernes. Ils comprennent entre autres :

  • le renouvellement des fondations d’un bâtiment ;
  • la remise en œuvre de la mesure d’une toiture ;
  • l’élargissement des fenêtres ;
  • la réfection de l’ensemble la réfection de l’installation électrique ;
  • la rénovation d’un trottoir attenant à la résidence.

Si vous percevez des revenus fonciers, voilà donc quelques charges qui vous permettent de payer moins d’impôt sur vos revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *